Podcasts by Category

Choses à Savoir ÉCONOMIE

Choses à Savoir ÉCONOMIE

Choses à Savoir

Développez vos connaissances en économie !

312 - Les enseignants français sont-ils vraiment mal payés ?
0:00 / 0:00
1x
  • 312 - Les enseignants français sont-ils vraiment mal payés ?

    La revalorisation du salaire des enseignants fait partie des revendications régulières de leurs syndicats. Elle peut se comprendre dans la mesure où, d'après l'OCDE, les revenus des enseignants français seraient nettement inférieurs à la moyenne européenne. Salaires des enseignants : la France mal placée en Europe D'après l'OCDE, le salaire brut annuel des enseignants du primaire et du secondaire, après 10 ou 15 ans de métier, serait inférieur de 15 % à la rémunération moyenne des enseignants européens. À cet égard, la France serait très mal classée, puisqu'elle se placerait, toujours d'après l'OCDE, au huitième rang européen, juste devant la Pologne et très loin de l'Allemagne, des Pays-Bas ou de l'Espagne. Ainsi, un enseignant français débutant dans le métier serait deux fois moins bien payé qu'un collègue allemand dans la même situation. Au-delà de 15 ans d'ancienneté, la différence serait encore plus nette. Par contre, l'écart tend à se resserrer pour les enseignants en fin de carrière. Si l'on en croit ces statistiques de l'OCDE, un enseignant néerlandais gagnerait ainsi deux fois plus que son confrère français après une dizaine d'années de carrière. Un salaire qui progresse peu Dans l'ensemble, le salaire des enseignants français aurait très peu augmenté, voire stagné, de 2010 à 2020. La hausse ne serait en effet que de 1 %. Cette faible progression s'expliquerait d'abord par l'augmentation très limitée, voire le gel, du point d'indice, qui sert de référence à l'établissement des salaires. Par ailleurs, ces rémunérations auraient progressé moins vite que le coût de la vie, entraînant une perte de pouvoir d'achat pour les enseignants. Le salaire d'un professeur des écoles débutant est d'environ 1.500 euros nets par mois. Un professeur certifié, et plus encore agrégé, gagnera davantage. Assez faibles en début de carrière, les salaires, tributaires des changements d'échelons, ont tendance à stagner au bout de 10 à 15 ans de métier. Parvenus au dernier échelon, les enseignants, qui n'accèdent pas forcément à la hors classe, ne voient plus leur salaire progresser. L'existence des heures supplémentaires et de diverses primes ne suffirait pas à remettre le salaire des enseignants français dans la moyenne européenne.  


    See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Fri, 24 Sep 2021 - 01min
  • 311 - Combien gagne un cadre par rapport à un employé ?

    En France, comme dans d'autres pays, le monde du travail est marqué par une nette inégalité salariale, qui ne tend pas à diminuer. Ainsi, en moyenne, un cadre perçoit un salaire bien plus élevé qu'un employé. Et l'écart peut encore se creuser en fonction de l'âge, du sexe et du niveau d'études. Les cadres gagnent deux fois plus que les employés L'écart de revenus entre les cadres et les employés s'inscrit dans une inégalité salariale plus large. Ainsi, d'après l'Insee, la moitié de la population française travaillant 35 heures par semaine gagnait plus que le salaire net médian, qui était à 1789 euros, et l'autre moitié moins. Les cadres se situeraient dans la première tranche, et plutôt dans le haut du tableau, puisqu'ils gagneraient, selon certaines sources, 29,20 euros de l'heure. Quant aux employés, ils feraient partie de la seconde moitié, puisqu'ils devraient se contenter de 1",50 euros de l'heure. Les revenus des cadres seraient donc plus de deux fois supérieurs à ceux des employés. Dans l'ensemble, les salaires des premiers ont tendance à augmenter. Ce qui ne les empêche pas de considérer, dans leur majorité, qu'ils sont assez mal payés. Des écarts qui peuvent encore se creuser Ce salaire moyen des cadres peut varier en fonction de nombreux facteurs, se rapprochant ou s'éloignant ainsi de celui des employés. Il change d'abord en fonction de la branche dans laquelle travaille le cadre. Ainsi, les cadres employés dans les secteurs innovants, comme celui des nouvelles technologies, profitent de salaires moyens plus élevés. Dans d'autres domaines, cette rémunération est plus faible. Par ailleurs, les revenus de la plupart des cadres ne sont pas fixes. Une part non négligeable de leur salaire est composée de primes et de bonus, qui peuvent varier selon les mois. L'écart avec les revenus des employés est donc lui aussi variable. De même, celui-ci est plus ou moins important en fonction des diplômes, de l'âge et du sexe des employés comme des cadres. Autant d'éléments qu'il faut prendre en compte pour mieux mesurer l'inégalité salariale entre les uns et les autres.  


    See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Thu, 23 Sep 2021 - 01min
  • 310 - Quelle sera la croissance de la France en 2021 ?

    Les effets de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 ne semblent pas affecter la croissance de l'économie française en 2021. À cet égard, les prévisions de certains organismes officiels sont même plus optimistes que celles des pouvoirs publics. Une croissance plus forte que prévu En ce début d'automne 2021, la reprise économique semble se confirmer. Un ensemble de signes positifs avait conduit le gouvernement à miser sur une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 6 % pour l'année 2021. Or, la Banque de France et l'Insee tablent, dans leurs prévisions, sur un chiffre encore plus élevé. Selon leurs calculs, le PIB pourrait en effet progresser de 6,25 % cette année. La hausse au quatrième trimestre, 0,5 %, serait moins forte qu'aux deuxième et troisième trimestres, où on avait enregistré respectivement 1,1 % et 2,7 % de croissance du PIB. Une telle progression en fin d'année serait cependant suffisante pour atteindre une croissance dépassant les prévisions les plus optimistes. De quoi rattraper, en tous cas, la chute de 8 % du PIB constatée en 2020. L'économie se redresse malgré la crise sanitaire Cette forte croissance du PIB en 2021 montre que l'économie n'a que peu souffert des effets de la quatrième vague de l'épidémie, qui a frappé le pays durant l'été. Il est à noter, à cet égard, que l'instauration du pass sanitaire dans les restaurants, les lieux culturels et certains centres commerciaux ne semble pas avoir trop affecté leur activité. Les progrès de la vaccination expliquent en partie que la fréquentation de ces lieux n'ait pas trop fléchi. Ainsi, la consommation des ménages, qui tire la croissance vers le haut, ne devrait pas vraiment pâtir de la crise sanitaire durant cette année 2021. Les mesures de soutien prises par les autorités, dans le cadre de la politique du "quoi qu'il en coûte", semblent également avoir contribué à cette reprise économique. Malgré une légère hausse de l'inflation, qui devrait être temporaire, de telles conditions devraient favoriser la création d'emplois. La Banque de France table en effet sur près de 290.000 nouveaux emplois en 2021, contre 163.000 dans ses précédentes prévisions.  


    See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Wed, 22 Sep 2021 - 01min
  • 309 - Qu'est-ce que l'arnaque au “wash wash” ?

    Les billets de banque font souvent l'objet d'escroqueries. On connaît bien sûr l'activité des faussaires. Mais les coupures sont parfois noircies. On parle alors d'arnaque au "wash wash". De quoi s'agit-il exactement ? Des billets pas comme les autres Tout commence lorsqu'un couple du Loiret met sa maison en vente. Un acheteur ne tarde pas à se déclarer. Mais il met une condition à son achat : il voudrait en effet payer une partie du bien en liquide, pour limiter les frais de notaire. Le couple n'y voit pas d'inconvénients. Mais il se montre plus étonné quand l'acheteur leur donne, en guise de paiement, des billets noircis, avec de l'encre semble-t-il. Une autre personne, résidant en Normandie, s'était vu payer de la même façon. Tous venaient d'être victimes de l'escroquerie du "wash wash" (to wash signifiant "laver " en français). Des escrocs très ingénieux Cette anarque au "wash wash" consiste donc à recouvrir de faux billets de banque, ou même de simples morceaux de papier, d'une encre noire ou de feuilles noircies. On peut cependant se demander comment les escrocs persuadent leurs victimes de les accepter. Ils leur expliquent d'abord que ce maquillage des billets permet de leur faire passer les frontières sans problèmes. Ce qui, par parenthèse, aurait dû mettre la puce à l'oreille aux personnes qui se sont laissé duper. Et l'aigrefin s'empressait d'ajouter que, de toute façon, il disposait d'un produit "miracle", qui effaçait en quelques instants toute trace d'encre du billet. Et l'escroc de s'emparer d'un vrai billet, mis de côté pour l'occasion, et de le blanchir, grâce au produit, sous les yeux étonnés des spectateurs. Ce produit miraculeux et indispensable avait bien sûr un prix. En effet, ce n'zest pas moins de 50.000 euros que, dans un premier temps, l'escroc du Loiret réclame à ses victimes pour leur céder le produit. Non seulement elles étaient payées en monnaie de singe, mais il leur fallait encore débourser une forte somme d'argent pour acquérir le produit blanchissant. Pourtant assez courante en région parisienne, cette escroquerie n'avait jamais été signalée à la police.  


    See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Tue, 21 Sep 2021 - 01min
  • 308 - Pourquoi le prix de l'essence augmente-t-il autant ?

    Sur un an, le prix de l'essence a fortement augmenté. Parmi les raisons qui expliquent cette hausse, la reprise économique, après le pic de la pandémie, et donc l'augmentation de la demande mondiale de pétrole, est la principale. Un carburant beaucoup plus cher En ce début d'automne 2021, faire son plein d'essence revient plus cher qu'au début de l'année. En effet, on enregistre, entre ces deux dates, une augmentation d'environ 12 % pour le tarif du gazole et d'environ 16 % pour le prix du super sans plomb 95. Sur un an, l'augmentation est encore plus nette. Ainsi, le prix du gazole a progressé de plus de 20 % depuis septembre 2020. Quant au tarif du sans plomb 98, il enregistre une hausse d'environ 17,50 % sur la même période. Les automobilistes doivent donc débourser davantage pour faire le plein. En un peu plus d'un an, il leur coûte en effet entre 10 et 15 euros de plus. Ce qui représente une dépense supplémentaire de 250 à 300 euros par an environ. Une hausse de la demande mondiale Pour une fois, ce ne sont pas les taxes qui sont jugées responsables de cette forte augmentation du prix du carburant. On sait en effet qu'elles en représentent une bonne part. Ce qui expliquerait surtout cette flambée des prix, c'est la reprise économique actuelle. Après une année 2020 marquée par le net ralentissement économique dû à la crise sanitaire, l'économie mondiale reprend des couleurs. Et le moteur de cette économie, c'est encore en large partie le pétrole. Dès lors, cette forte croissance de la demande ne peut que tirer ses prix vers le haut. De moins de 20 dollars en avril 2020, le prix du baril est passé aujourd'hui à 70 dollars. Une telle hausse ne peut que se répercuter sur le prix du carburant. D'autant que l'augmentation de la production décidée par les pays de l'OPEP n'est pas suffisante pour faire face à la demande. Enfin, il faut noter que l'évolution du taux de change entre l'euro et le dollar, devise dans laquelle se font les transactions d'hydrocarbures, rend plus coûteuses les importations de pétrole.  


    See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Mon, 20 Sep 2021 - 01min
Show More Episodes